L’IC, une piste prometteuse pour le multilinguisme en Europe et dans les institutions européennes ?

DLF Bruxelles-Europe avait déjà publié un article sur l’intercompréhension.
(http://dlf-bruxelles.eu/?s=intercompréhension+)

Aujourd’hui, il s’agit de passer au concret, et de promouvoir ce qui pourrait, devrait être une solution au problème du multilinguisme en Europe et dans les institutions européennes, solution complémentaire à la traduction et à l’interprétariat.

Monsieur Jean-Claude Crespy, directeur de l’Alliance française Bruxelles-Europe, nous a fait le plaisir et l’honneur de venir parler de l’IC lors de notre assemblée générale le 24 mai. Vous pouvez écouter son intervention  M. Jean-Claude Crespy AG 24-05-16 ; en résumé il dit, et nous en sommes pleinement d’accord, que le multilinguisme tel qu’on essaie de l’appliquer – quand encore la volonté y est – ne fonctionne pas, ou mal : le recours à l’anglais, un anglais pauvre et fautif que nous ne cessons de déplorer, s’impose trop souvent.
Il est temps de chercher et d’appliquer ce qui donne des résultats ! DLF Bruxelles-Europe organisera une conférence, précédée si possible d’une initiation au dernier trimestre 2016.

En attendant, les ressources ne manquent pas. La DGLFLF (Délégation générale à la langue française et aux langues de France) a publié en 2015 un rapport dans lequel ces ressources sont répertoriées, que l’on peut télécharger sur le site :
http://www.culturecommunication.gouv.fr/Politiques-ministerielles/Langue-francaise-et-langues-de-France/Politiques-de-la-langue/Multilinguisme/References-Intercomprehension

L’OIF a organisé deux CLOM, l’un en novembre 2015, l’autre en avril dernier : ces CLOM sont principalement destinés aux enseignants désireux de faire pratiquer l’IC à leurs élèves ; ils n’en sont pas moins précieux pour se familiariser avec, et tester les possibilités de l’intercompréhension : les premiers résultats sont presque immédiats.

À suivre !

Et aussi