9. De quelques pléonasmes vicieux 4 (A-V)

Stephane

 

articles précédents : 

introduction 
1. De quelques noms de pays et de régions.
2. De l’emploi abusif de en dans les localisations
3. De quelques calques fautifs de l’anglais.
 4. De l’emploi abusif de en avec certains noms de ville
 5. Des abréviations des titres et fonctions de personne
– 6. De quelques pléonasmes vicieux (A-Co)
– 7. De quelques pléonasmes vicieux 2 (C-I)
– 8. De quelques pléonasmes vicieux 3 (I-R)

 

A

Prévoir à l’avance est un autre pléonasme à éviter, le préfixe pré- signifiant déjà avant, devant (précéder, prédire. préméditer, prévaloir, prévenir, etc.).

C’est constamment que l’on entend dire sur les ondes qu’ « il n’y avait pas d’autre alternative ». Une alternative (de l’espagnol alternativa, alternance) est un choix entre deux possibilités, une situation où il n’y a que deux partis possibles. Ceux qui commettent ce pléonasme ont donc réfléchi à la possibilité de deux alternatives et donc à quatre solutions, alors qu’ils n’en visent qu’une seule : « il n’y avait pas d’autre solution » nous paraît amplement suffisant.

S

Une dune de sable ? Mais une dune n’est-elle pas toujours constituée de sable… A-t-on jamais vu une dune de terre ou de rochers ? Dans ce cas, on parlera d’une colline, d’un tertre, d’une butte, d’un mamelon, d’un monticule ou d’autre chose, mais pas d’une dune.

Horesco referens avec les dépenses somptuaires, que certains transforment même en dépenses somptueuses.  Somptueux vient du latin sumptus, dépense, et somptuaire vient du latin sumptuarius, relatif à la dépense. Ce dernier mot se retrouve dans la lex sumptuaria, la loi somptuaire, qui règle les dépenses et spécialement restreint les dépenses de luxe. Des dépenses somptuaires sont donc des « dépenses relatives à la dépense », ce qui, on l’admettra, est un pléonasme et ne veut strictement rien dire.

Quant à la variante, ce ne sont pas les dépenses qui sont somptueuses, mais les choses qu’on s’est procurées à grands frais. Dans ce cas, parlons plutôt de dépenses considérables, sans compter, ou exagérées, excessives.

T

Un mirage trompeur ne peut tromper une personne instruite sur sa véracité. Un mirage est une fausse image de quelque chose de lointain dont les rayons lumineux passent à travers des couches d’air de densité différente. Un mirage est donc toujours trompeur, et souvent décevant.

Percer, c’est faire un trou : percer un mur, percer les oreilles, percer une défense, etc. Percer un trou, c’est donc dire deux fois la même chose.

U

S’entraider, c’est s’apporter une aide mutuelle. Point n’est donc besoin de préciser que l’aide est réciproque. La formule s’entraider les uns les autres est à proscrire sans appel.

Un présentateur a, le 14 mai 2017 à 6 h 40, annoncé un prochain concert ultra-exclusif à Tournai. Que voulait-il dire par là ? Exclusif signifie qui exclut toute autre chose ou personne et ultra est un mot latin signifiant « plus que ». Comment un concert peut-il exclure plus que toute autre chose ou personne ? C’était peut-être la ville de Tournai qui était visée. Dans tous les cas, il aurait pu se contenter de dire : un concert unique à Tournai ; ou un concert dans la seule ville de Tournai : ou même un concert exclusif à Tournai ; mais pas cet « ultra-exclusif » de mauvais aloi.

V

Voire est un adverbe qui renchérit sur ce qui précède et même, adverbe, marque aussi un renforcement, un renchérissement, une gradation. La réunion de ces deux mots dans voire même constitue un pléonasme à condamner. On peut se limiter à voire ou à et même.

 

Stéphane Brabant

Et aussi