Chasse aux « faux amis » anglais – 7 (G-Inj)

Stephane.Brabant

 

 

 Chasse aux « faux amis » anglais – 1  (A-BA)
– Chasse aux « faux amis » anglais – 2 (Bo-Ch)
 Chasse aux « faux amis » anglais – 3 (Co)
– Chasse aux « faux amis » anglais – 4 (Cr-D)
Chasse aux « faux amis » anglais – 5 (E)
Chasse aux « faux amis » anglais – 6 (Es-F)

 

 

 

G

Gai / gay

Le français gai et l’anglais gay ont le même sens, celui de gai, réjoui, joyeux : as gay as a lark, gai comme un pinson. Par extension, l’adjectif anglais signifie aussi vif, pimpant, brillant : a gay red, un rouge vif. Puis, par un détour inexpliqué, il s’est mis à signifier aussi homosexuel et s’est également substantivé. Et c’est sous cette forme anglaise qu’il est revenu en français pour s’appliquer aussi bien à un pédéraste qu’à une lesbienne (sans se féminiser donc).

Gentilhomme / gentleman

Un gentleman est un homme bien né, bien éduqué, de bon ton, poli, distingué, galant, un monsieur (un gentlemen’s agreement est un arrangement entre gentlemen, un engagement sur parole, sur l’honneur).

Un gentilhomme, par contre, est un homme de naissance noble et ce sans égard à son éducation.

H

Handicap / handicap

Le handicap anglais est un désavantage sportif (distance plus longue, différence de points, obstacle supplémentaire) ou commercial (réduction, remise), un revenu complémentaire ou de remplacement (allocation, pension) ou encore un rendement (d’une machine, d’une équipe).

Passé en français, le mot, s’il a gardé son acception sportive (une course à handicap), désigne aujourd’hui avant tout une infirmité, une diminution physique ou mentale, ainsi qu’une déficience économique ou politique pour le développement.

Host / ost

Host (du lat. hostis, ennemi ; d’où hostile) ou ost, armée, n’est plus guère employé que par les médiévistes, en particulier dans la locution service d’ost, service militaire que les vassaux devaient à leur suzerain. Mais en anglais, le mot est resté vivace avec le sens de foule, multitude, grand nombre.

Hôte / host

Hôte et hôtesse (du lat. hospes, -itis) ne font pas la différence entre ceux qui reçoivent chez eux et ceux qui sont reçus.

Plus riche est l’anglais, qui réserve host et hostess à ceux qui reçoivent et désigne ceux qui sont reçus sous le nom de guest, visitor, lodger.

I

Indignité / indignity

Le français indignité désigne le caractère d’une personne ou d’un acte indigne, bas, méprisable.

L’anglais indignity a le même sens, mais signifie aussi outrage, affront et, au pluriel, insultes, injures.

Initier / to initiate

Le verbe anglais to initiate signifie, comme en français, initier, c’est-à-dire être le premier à proposer, entreprendre, organiser quelque chose (il a initié la révolution des œillets au Portugal : d’où initiative) ou admettre à la connaissance et à la participation de certains cultes ou de certains rites secrets (initier au culte de Mithra, initier dans la Rose-Croix ; d’où initié et initiation), mais to initiate signifie aussi commencer.

Il n’est cependant pas rare que, sous l’influence de traducteurs indolents ou peu compétents, initier soit utilisé en français avec le sens de commencer. D’où la phrase fautive « Les aménagements ont été initiés avant-hier », au lieu de « entamés ».

Injure / injury

Une injure est une insulte, une parole offensante ou outrageante, tandis que an injury est un préjudice, un dégât, un dommage matériel ou aussi une lésion, une blessure, une contusion physique.

 

Stéphane Brabant

Prochain article en mai 2018.

 

Et aussi